Sportive

La podologie et les semelles orthopédiques liées au sport répondent à une problématique différente que celle de la podologie traditionnelle. Il faut tout d’abord prendre en compte les gestes techniques associés au sport que pratique le patient, ces gestes techniques peuvent déclencher des pathologies très invalidante (la pubalgie du sportif pour les footballeurs par exemple) on parle alors de « technopathie du sport».

L’orthèse plantaire qui accompagne le sportif doit également ne pas gêner le geste technique du sportif qui peut avoir un degré de sensibilité très élevé selon les sports (au golf par exemple la prise d’appuie des pieds au sol est très importante pour le swing).

La semelle orthopédique pour le sport doit également être miniaturisée pour ne pas entrer en conflit avec le plan cutané du pied et créer des phlyctènes (ampoules), en effet le pied subit des contraintes bien plus importantes pendant le sport (parfois plus de 200% du poids du corps dans des sports avec des sauts) et une semelle trop volumineuse et dense peut entrainer ce genre de lésions.

La chaussure de sport représente aussi une contrainte supplémentaire car le volume chaussant est parfois très faible.

La podologie du sport permet de traiter les lésions liées à la sollicitation excessive de certains muscles, ligaments ou articulations.